Présentation du Sri Lanka

Avec ses centaines de plages au sable blanc ainsi que sa richesse naturelle abondante.

Le Sri Lanka est l’un des paradis tropicaux ultimes de l’Asie.

Vous pouvez aujourd’hui profiter de sa variété de paysages, de sa diversité culturelle ainsi que des vestiges de son histoire millénaire et riche d’influences étrangères.

Sri-Lanka est Le pays d’Asie à visiter absolument.

« Ceylan » devient Sri Lanka en 1972. Situé juste au-dessus de l’équateur, au milieu des eaux douces de l’océan Indien, la réputation légendaire de l’île pour sa beauté naturelle a inspiré un regard presque magique, même pour ceux qui n’ont jamais visité le Sri Lanka.

Son territoire de 66 000 km2  représente  environ 1/10ème de la superficie de la France,

long de 435 km et large de 225 km.

Une population de plus de 22 millions d’habitants dont un tiers est âgé de moins de 15 ans.

Capital: Colombo
Superficie : 65 610 km²
Forme de l’État : République
Devise : Roupie srilankaise

Le Sri Lanka a 2 langues officielles, le cingalais et le tamoul.
La première est prédominante dans la majeure partie du pays puisque 75 % de locuteurs sont cinghalais, pour environ 14 % de tamouls. 10% des Sri Lankais parlent également l’anglais.

Les bouddhistes représentent 70% de la population, les hindous 12%, les musulmans 9%, les chrétiens 7%.

92% des personnes vivant dans le pays sont alphabétisés ce qui signifie que le Sri Lanka a le taux d’alphabétisation le plus élevé dans l’ensemble de l’Asie du Sud.

Sri Lanka présente le plus haut niveau de développement humain (espérance de vie, éducation, niveau de vie)  d’Asie méridionale (0,757), le plaçant à la 73e place mondiale. La fin de la guerre civile a favorisé une croissance économique forte (3,4 % en 2013, 4,8 % en 2015)

Avec plus de 2 millions de visiteurs en 2016, le tourisme confirme son rôle d’activité moteur des services.

La monnaie est la roupie sri lankaise, la conversion est d’environ 1€=160 rs. Cette conversion doit être actualisée.

Parce que le pays a beaucoup de chutes d’eau, la plupart de l’électricité du Sri Lanka est alimenté par l’énergie hydro-alimenté.

4ème producteur mondial derrière la Chine, l’Inde et le Kenya,Sri Lanka est l’un des plus grands exportateurs de thé du monde. 4% du territoire est occupé par des plantations de thé. 20 kg de feuilles sont en moyenne ramassées quotidiennement par chaque cueilleuse.

Sur les sites antiques et les anciens monastères bouddhistes, nous retrouvons l’histoire de la pratique ancestrale d’une médecine ayurvédique naturelle à base de plantes.
Les connaissances vastes et pointues des médecins et des chirurgiens en des temps reculés sont étonnantes.
L’Ayurveda s’est transmise jusqu’à nous ; elle est enseignée à l’Université de Colombo et pratiquée de façon officielle au Sri Lanka.

Près de 2600 plantes au Sri Lanka sont utilisées dans la pharmacie ayurvédique.

Par exemple la cannelle épice originaire de Sri Lanka qui a été découverte par les Egyptiens.

8 sites sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO

Seconde capitale de Sri Lanka après la destruction d’Anuradhapura en 993, Polonnaruwa comprend, à côté des monuments brahmaniques élevés par les Cholas, les restes monumentaux de la fabuleuse cité-jardin créée au XIIe siècle par Parakramabahu le Grand.

Sur les pentes abruptes et au sommet d’un rocher de pierre rouge haut de 180m, le « Rocher du Lion », qui domine la jungle de toutes parts, subsistent les ruines de la citadelle dont le roi parricide Kassyapa (477-495) fit sa capitale. Une série de galeries et d’escaliers qui débouchent dans la gueule d’un lion colossal construit en brique et en plâtre permettent d’accéder au site.

Cette ville sacrée s’est établie autour d’une bouture de l’« arbre de l’éveil », le figuier de Bouddha, dont la bouture fut apportée au IIIe siècle av. J.-C. par Sanghamitta, fondatrice d’un ordre bouddhiste féminin. Anuradhapura, capitale politique et religieuse de Ceylan pendant 1 300 ans, a été abandonnée en 993 à la suite d’invasions. Longtemps ensevelie sous une jungle épaisse, la ville, avec ses palais, ses monastères et autres monuments, est de nouveau accessible dans son site admirable.

Fondée au XVIe siècle par les Portugais, Galle a atteint son apogée au XVIIIe siècle, avant l’arrivée des Britanniques. C’est le meilleur exemple d’une ville fortifiée construite par les Européens en Asie du Sud et du Sud-Est qui illustre l’interaction entre l’architecture européenne et les traditions de l’Asie du Sud.

Ce site sacré du bouddhisme, communément appelé « ville de Senkadagalapura », a été la dernière capitale des rois de Sinhala dont le mécénat a permis à la culture de Dinahala de s’épanouir pendant plus de 2 500 ans, jusqu’à l’occupation de Sri Lanka par les Britanniques en 1815. C’est aussi le site du temple de la Dent du Bouddha, célèbre lieu de pèlerinage.

Haut lieu de pèlerinage de Sri Lanka depuis vingt-deux siècles, ce monastère rupestre, qui contient cinq sanctuaires, est l’ensemble le plus grand et le mieux conservé de temples-cavernes à Sri Lanka. Il est particulièrement remarquable par ses peintures murales bouddhiques couvrant une superficie de 2 100 m2 et par ses 157 statues

Situé dans le sud-ouest de Sri Lanka, le Sinharaja est la dernière zone viable de forêt tropicale humide primaire du pays. Plus de 60 % des arbres sont endémiques et bon nombre d’entre eux sont considérés comme rares. La faune endémique est nombreuse, notamment les oiseaux et 50 % d’espèces de mammifères et de papillons, ainsi que beaucoup de sortes d’insectes, de reptiles et d’amphibiens rares.

Les Hauts plateaux du Sri Lanka sont situés dans le centre-sud de l’île. Le bien comprend l’Aire protégée de Peak Wilderness, le Parc national de Horton Plains et la forêt de conservation des Knuckles. Ces forêts de montagne, qui s’élèvent à plus de 2500 m au-dessus du niveau moyen de la mer, abritent une variété de flore et de faune extraordinaire, notamment plusieurs espèces en danger comme le semnopithèque à face pourpre, le loris grêle de Horton Plains et le léopard du Sri Lanka. La région est considérée comme un point chaud de la biodiversité du Sri Lanka.

Commentaires

Laisser un commentaire